La famille Spruijt,

 

Henk-Jan & Marjoleine Spruijt et les enfants : Bas, 20 ans & Sara, 18 ans.

Avec leurs animaux : une chienne qui s'appelle Choco et trois chats s'appellent Chonnie, Anita et Caramel. 
 
Ici vous pouvez lire un article de Marlen Sauvage-Guerra qu'elle a écrit pour "Respire" Lozère Magazine 4, 2014. (Pour notre site internet nous avons modifier l'article sur quelques points).

Sur les hauteurs de Vialas, dans la zone de protection du Parc national des Cévennes, s'est installée il y a huit ans une famille hollandaise. Marjoleine et Henk-Jan Spruijt avaient pour projet d'ouvrir un cabinet d'architecture. La vie en a décidé autrement. À La Source de Castagnols, du nom de la source du hameau qui coule sur leurs terres, ils proposent quatre chambres d'hôtes de charme dans un ancien mas restauré.

Arrivés en 2006 au hameau de Castagnols, au- dessus de Vialas, Marjoleine et Henk-Jan Spruijt ont dépensé... leur énergie pour rénover les bâtiments alors envahis par la végétation. Aujourd'hui, La Source de Castagnols est labellisée chambres et table d'hôtes de charme. Leur situation sur le GR de pays du tour de la haute vallée du Luech est un véritable atout : sept randonnées partent de la maison. La partie la plus ancienne du mas date de 1684. Henk-Jan, architecte féru de l'histoire du lieu, raconte comment l'ensemble des bâtiments s'est construit au fil du temps. Sa voix dit encore l'étonnement devant les deux fours à pain, la clède, le moulin, la porcherie, la grange...

Venu des Pays-Bas, le couple connaît bien la Lozère pour y avoir passé de nombreuses vacances. Leurs enfants ont 8 et 10 ans quand ils découvrent Castagnols.

Ils envisagent d'ouvrir un cabinet d'architecture mais les contraintes techniques les obligent à y renoncer. Marjoleine qui était infirmière accueille le changement avec sérénité : « Ici, nous avons appris la confiance. Il faut savoir s'adapter. » Ils se lancent dans les travaux pour héberger des vacanciers. Aujourd'hui, ils proposent quatre chambres, et envisagent la cinquième 

pour 2015. Marjoleine et Henk-Jan s'engagent pour un tourisme écologique au sein de l'association Cévennes écotourisme. Le choix des matériaux de restauration est pour eux une évidence :

« C'est déjà compliqué de se faire livrer, mieux vaut utiliser pierre sèche et bois local ! »

Leur esprit d'ouverture, leur respect pour l'environnement, leur amour de l'architecture locale, des gens, des paysages, contribuent à la réussite de leur installation. « Nous avons été bien accueillis dans le village. Ici les volets sont ouverts », sourit Marjoleine.

À leur table, ils sont parfois nombreux. Beaucoup d'étrangers - le couple parle couramment 4 langues - mais avant tout des Français. « Nous ne voulions surtout pas être une enclave hollandaise dans ce petit coin de Lozère. »